• Saint Martthias

     <o:p></o:p>

    Saint Matthias Apôtre. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Edité par Sténio Félix. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le grec Matthias (ou Matthias), est dérivé de Mattathias, Heb. Mattithiah, qui veut dire  "don de Yahweh." <o:p></o:p>

    Matthias était un des soixante dix disciples de Jésus  et a été avec lui depuis Son baptême jusqu’a l’Ascension. Après l’Ascension Pierre proposa à l’assemblée de 120 personnes de choisir un remplaçant à Judas. Deux disciples, Joseph, appelé Barsabas, et Matthias furent sélectionnés. On tira au sort pour désigner l’élu. C’est Matthias qui devint ainsi l’associé des apôtres. Tirer au sort était une coutume juive.  On écrivait les noms sur des pierres que l’on secouait dans un vase. La pierre qui en sortait était celle du choix.  <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    (Ac 1, 21-26) <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    21<o:p></o:p>

     Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, <o:p></o:p>

    22<o:p></o:p>

     depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection<o:p></o:p>

    23<o:p></o:p>

     Ils en présentèrent deux: Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias<o:p></o:p>

    24<o:p></o:p>

     Puis ils firent cette prière: Seigneur, toi qui connais les cœurs de tous, désigne lequel de ces deux tu as choisi, <o:p></o:p>

    25<o:p></o:p>

     afin qu'il ait part à ce ministère et à cet apostolat, que Judas a abandonné pour aller en son lieu<o:p></o:p>

    26<o:p></o:p>

     Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Zeller a réfuté cet évènement  disant que les apôtres étaient en Galilée après la mort de Jésus. Mais il se trouve qu’ils sont bien allés en Galilée mais qu’ils ont été après la Pentecôte à Jérusalem. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Tout ce que l’on sait de Matthias est très vague et les descriptions de sa mort sont contradictoires. <o:p></o:p>

    Selon Nicephore (Hist. eccl., 2, 40), il a d’abord prêché l’évangile en Judée, puis en Ethiopie (c’est à dire, Colchis) et a été crucifié. <o:p></o:p>

    Les Synopsis de  Dorothée portent cette tradition: « Matthias in interiore AEthiopia, ubi Hyssus maris portus et Phasis fluvius est, hominibus barbaris et carnivoris praedicavit Evangelium. Mortuus est autem in Sebastopoli, ibique prope templum Solis sepultus » (Matthias a prêché l’évangile aux barbares et les cannibales à l’intérieur de l’Ethiopie au port de la mer d’Hyssus, à l’embouchure de la rivière Phasis. Il est mort à  Sebastopolis, et y a été enseveli, près du Temple du soleil.)<o:p></o:p>

    Une autre tradition veut qu’il ait été lynché à Jérusalem par les juifs, et ensuite décapité. (Tillemont, "Mémoires pour servir à l'histoire eccl. des six premiers siècles", I, 406-7). On pense que  sainte Hélène a apporté ses reliques à Rome. Ils se trouveraient à la basilique Ste Marie Majeure.  D’autres reliques sont à Trier.<o:p></o:p>

    Bollandus (Acta SS., May, III) pense que les reliques de Rome sont ceux d’un saint Matthias, qui a été évêque de Jérusalem vers l’an 120, et dont l’histoire a été confondue avec celle de l’apôtre. On a aussi confondu Matthieu et Matthias. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Fête. <o:p></o:p>

    L’Eglise latine célèbre sa fête le 24 février et l’Eglise grecque le 9 août<o:p></o:p>

    Clément d’ Alexandrie (Strom., III, 4) a reproduit ces paroles que les Nicolaitains ont attribué à  Matthias: "Nous devons combattre notre chair, ne pas l’accorder d’importance, et ne rien faire pour le flatter mais plutôt, il faut promouvoir la croissance de notre âme par la Foi et la connaissance. " Cet enseignement était probablement issu de l’Evangile de Matthias, mentionné par Origène  (Hom. i in Lucam); par Eusèbe (Hist. eccl., III, 25), qui l’a attribué aux hérétiques; par St. Jerome (Praef. in Matth.), et le décret de Gélase (VI, 8) qui l’a déclaré apocryphe.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Patronage :  <o:p></o:p>

    Alcoolisme, tailleurs, variole.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Prières à Matthias. <o:p></o:p>

    O Dieu tout puissant !, Qui à la place de Judas, a choisi son fidèle serviteur Matthias, pour être un des douze : Accorde nous que l’Eglise étant délivré des faux apôtres, soit toujours guidé et dirigé par de fidèles et vrais pasteurs, par Jésus Christ, Notre Seigneur,  dans l’unité du saint Esprit, un Dieu , maintenant et pour toujours. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Saint Matthias, prie que nous devenions des dignes  témoins de la résurrection de Jésus, par notre manière de vivre la vie éternelle que nous avons déjà. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    .<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :